La Compagnie

La Locomotive crée des spectacles de danse contemporaine, en mettant l’accent sur la transmission et la pédagogie.

Notre univers artistique conjugue en parallèle la création pour le public adulte et la création pour le jeune public. Une nécessité complémentaire qui impose un questionnement permanent sur le rythme, l’exigence, l’originalité, le rapport à l’espace, la lecture de l’abstraction et notamment le langage corporel. Les premières motivations des artistes étant la curiosité et l’échange, Amélie Port et Yan Giraldou conçoivent un spectacle comme une conversation parfois intime, sensible, drôle et interrogative, souvent proche et complice, toujours artistique.

L’équipe

Portrait d'Amélie Port

Amélie Port

Directrice artistique, chorégraphe, danseuse.

Après avoir suivi l’enseignement de l’École Supérieure de danse Rosella Hightower à Cannes, Amélie Port poursuit sa formation à l’Académie de danse de Rotterdam (NL). Elle commence sa carrière d’interprète au sein de la compagnie Codarts (Rotterdam) où elle interprète, entre autres, des pièces d’Itzik Galili, Jirì Kilian, Vaclav Kunes, Félix Ruckert. Continuant son parcours artistique aux Pays-Bas, elle travaille avec André Gingras, Janyce Michellod et Nanine Linning.

En 2007, elle retrouve son complice de l’école de danse de Cannes, Yan Giraldou. Ensemble ils créent la compagnie La Locomotive, où ils mènent différents projets de création, Coloriage (2008), Galerie, pour une histoire anachronique dans la peinture…(2011), J’entends les mouches voler (2013), Résonances –spectacle pour une Galerie d’art, événement durable – projet ponctuel. Amélie Port développe également le volet de la transmission pédagogique. Elle mène des projets culturels autour de la danse contemporaine et de l’univers des spectacles de la compagnie en milieu scolaire ainsi que des ateliers pédagogiques auprès des enseignants.

En parallèle, elle rejoint régulièrement le Ballet Preljocaj (G.U.I.D) pour des projets événementiels. Poursuivant également sa passion pour le théâtre et attirée par le travail en espace public, elle est associée à la compagnie de théâtre et d’art de rue MADAME OLIVIER pour laquelle elle compose les univers chorégraphiques des différentes créations et mène les projets pédagogiques. Depuis 2011, elle est interprète dans la compagnie de danse en espace public P2BYM dirigée par Patrice de Benedetti et Yui Mitsuhashi.

.

Portrait de Yan Giraldou

Yan Giraldou

Directeur artistique, chorégraphe, danseur

Yan est né à Toulouse. Il commence la danse à Pau puis au Conservatoire National de Région de Toulouse et traverse la frontière pour continuer ses études à la Real Academia de Madrid.
A 14 ans, il rejoint l’École Supérieure de Danse Rosella Hightower à Cannes.

Devenu interprète pour le Cannes Jeune Ballet, il danse les pièces du répertoire de Dominique Bagouet, Jirì Kilian et crée Duo Concertant et Justines. Il croise ensuite les routes de Kirsten Debrock et Philippe Tallard, directeur des Ballets de Mannheim.

De 2003 à 2009, il est interprète au Ballet Preljocaj tout en développant ses talents de chorégraphe, présentant lors des affluents 2007 une première version de coloriage dont la finesse et la qualité d’interprétation furent appréciées par chacun.

C’est tout naturellement qu’en 2007, il crée avec Amélie Port la compagnie La Locomotive pour donner une suite au spectacle coloriage .
En parallèle à ses créations au sein de La Locomotive, Yan Giraldou continue son travail d’interprète notamment avec Stéphanie Aubin, Blanca Li, Sylvain Groud et Hervé Chaussard pour The Will Corporation.

Portrait de Yui Mitsuhashi

Yui Mitsuhashi

Née à Sapporo au Japon, Yui Mitsuhashi effectue sa formation en danse à Sapporo Buyoukai et Mizukami Ballet. Elle intègre dès 1999 l’Ecole Supérieure de Danse de Cannes Rosella Hightower.

De 2002 à 2004, elle se produit dans de nombreux spectacles pour le Cannes Jeune Ballet. en 2004, elle rejoint le Ballet preljocaj (G.U.i.D) pour y interpréter des extraits du répertoire dans des lieux inattendus. De 2007 à 2009, elle est interprète pour la compagnie ex Nihilo (Marseille) et danse dans Trajet de Vie, Trajet de Ville, Loin de Là et Valle Obrapia #4. En 2009, elle fonde la compagnie P2BYM en association avec Patrice de Benedetti.

Elle a notamment dansé au sein de l’Opéra National de Lorraine, l’Opéra de Marseille et avec les compagnies enfin Le Jour, K3MK, Médit, Uz et Coutumes, Madame Olivier, Le Nomade Village. Elle est interprète-traductrice (français-japonais-anglais) pour le Ballet Seminar à Sapporo Art Park.

Elle fait partie de la compagnie La Locomotive depuis 2007.

Portrait de Stéphane Bientz

Stéphane Bientz

Auteur, Comédien

Après une licence de lettres modernes à Paris Jussieu, Stéphane se forme en tant que comédien à l’École Claude Mathieu à Paris. Puis, il s’initie à la marionnette avec Luc Laporte et Sylvie Osman avant de suivre la formation mensuelle au Théâtre aux Mains Nues. Depuis 2001, il partage son activité entre la scène ( avec les compagnies La Locomotive, Okibu, La Grenade, Théâtre de la Vallée, Jean-Louis Benoît, Thomas Gaubiac ), l’écriture et les interventions artistiques. Son intérêt pour le monde de l’enfance l’amène à participer à plusieurs créations jeune public en tant qu’interprète, puis en tant qu’auteur : en avril 2018, il écrit et interprète le texte de L’Îl(e) déboussolé(e), duo danse-théâtre jeune public avec la compagnie La Locomotive. En 2015, il obtient le 2ème prix Paris-Polar pour une nouvelle inédite, Vivement Dunkerque. En mars 2016, Le Soupir de Sisyphe est édité dans un recueil de nouvelles aux éditions Souffle court. En juillet 2016, il est lauréat de la bourse d’aide à l’écriture Beaumarchais-SACD pour la pièce Hématome(s) qui intègre le répertoire des E.A.T jeune public en février 2018, puis en mai 2018 obtient l’aide à la création Artcena. En 2017, associé au plasticien Bruno Michellod, il cofonde la compagnie de marionnettes La Barbe à Maman pour laquelle il écrit le prochain texte, sur la schizophrénie : L’où vas-tu ?

Portrait de Damien Chevron

Maud Pizon

Danseuse

Elle intègre la formation professionnelle en danse contemporaine Coline à Istres en 2004. Elle y rencontre et danse des pièces d’Odile Duboc, Daniel Larrieu, Mirjam Berns, Hervé Robbe, Yann Lheureux …
Parallèlement, elle poursuit sa formation chorégraphique en devenant stagiaire de la compagnie Nacera Belaza et met un pied dans le théâtre en travaillant pour le metteur en scène Azzedine Hakka. Elle fait la rencontre de la chorégraphe Mié Coquempot pour qui elle est interprète depuis 2008. Récemment installée à Marseille, elle travaille également pour la compagnie Opale.
En 2012, Maud intègre la compagnie La Locomotive pour la nouvelle création J’entends les mouches voler et donne régulièrement des ateliers pédagogiques.

Portrait de  Bruno Michellod

Bruno Michellod

Artiste plasticien, graphiste

Formé à l’École des Beaux – Arts de Clermont-Ferrand, puis à l’École de Communication Visuelle de Paris, Bruno diversifie ses compétences en travaillant dans des agences de communication (graphisme) et de production (vidéo). Il est associé, depuis 6 ans, à des projets de spectacles vivants qui sont présentés dans différents pays d’Europe et en Suisse.

Son travail de plasticien porte un regard caustique sur notre société en utilisant des objets ou des matériaux liés au monde de l’enfance. Il fait naître le mouvement, à travers l’animation ou les nouvelles technologies, et est sensibilisé au langage corporel à travers ses différentes collaborations dans le monde de la danse notamment avec Lastalaïca Productions.

C’est en ce sens que La Locomotive partage sa réflexion avec Bruno pour élaborer un univers onirique autour de J’entends les mouches voler.

Portrait de Cécile Giovansili

Cécile Giovansili

Créatrice lumière, régisseuse générale

Née à Marseille, Cécile Giovansili, après avoir obtenu un baccalauréat scientifique, suit des études de sciences du langage tout en se formant aux techniques de la lumière. Elle travaille les premières années dans le domaine du théâtre puis s’ouvre à l’opéra et à l’évènementiel et rencontre l’univers de la danse. Sur plus de quinze années de carrière elle garde un équilibre entre les petites compagnies (l’equipage, Orlando Diaz, Vol Plané, Moleskine) et les grands noms (Peter Brook, Klaus Michael Grüber, Hans Peter Cloos, Patrice Caurier, Moshe Leiser, Issey Miyaké, Stéphane Braunschweig, Angelin Preljocaj).

En 2009, elle rejoint la compagnie La Locomotive pour la création lumière de Galerie, pour une Histoire Anachronique dans la Peinture… et de J’entends les mouches voler.